Salon du livre de Montréal: un plaisir en famille

La semaine dernière se déroulait le Salon du Livre de Montréal. Avec Mr et Titou nous avons décidé de passer la nuit de vendredi à Montréal pour en profiter à fond le samedi. Comme je suis enceinte de 7 mois, l’aller-retour dans la journée aurait été difficile. Nous avons donc pris une chambre d’hôtel juste au dessus du salon, une belle occasion de couper avec le quotidien alors que l’hiver arrive.

Le salon du livre de Montréal, une première.

Le Salon du Livre de Montréal a accueilli 119 000 visiteurs cette année.C’était la première fois que j’allais dans un salon du livre de cette taille. Cette année, le Salon du Livre de Montréal a accueilli 119 000 visiteurs. Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde. Heureusement, nous sommes arrivés à l’ouverture (merci l’hôtel juste au dessus ^^) et nous avons pu nous promener dans les stands tranquillement.

J’ai pu remarquer la grande diversité des éditeurs québécois et surtout la grande qualité des ouvrages qu’ils proposent. Là encore, ce fut une belle découverte; surtout en littérature jeunesse. Mon Titou, qui n’est malheureusement pas un grand lecteur, ne savait plus où donner de la tête.

De mon côté, j’ai eu bien du mal à ne pas faire fumer ma VISA ! Il y en avait vraiment pour tous les goûts. Heureusement, j’avais une wish list, bon j’avoue que j’ai craqué pour des romans qui n’étaient pas dans ma liste (voir plus bas mon book haul). Je ne voulais pas revenir du Salon avec une PAL monstrueuse (vous connaissez mon avis sur le sujet). De plus, le prix des livres au Québec est beaucoup plus élevé qu’en France (entre 30 et 50% plus cher). Pourquoi ? La plupart des livres viennent de France, il faut donc déjà ajouter le taux de change. Ensuite, il faut ajouter les taxes (environ 15%). Difficile de faire des folies dans ce contexte 🙂

Des auteurs accessibles

De nombreuses dédicaces et rencontres étaient organisées. Ce fut l’occasion pour nous de faire une belle surprise à Titou: son bédéiste préféré, Alex A., était présent. Nous avons donc patiemment attendu pendant plus de 2 heures pour qu’il puisse avoir sa dédicace. Il était tellement intimidé qu’il n’a pas été capable de lui décrocher deux mots. Pour vous donner une idée du phénomène au Québec: les 75 tickets pour la dédicace ont été distribués en 20 minutes ! Titou avait le numéro 14, il est ressorti tout fier avec son dessin de l’Agent Jean.

Je n’avais pas l’intention de faire la chasse aux dédicaces cette année mais j’ai pu voir quelques grandes noms comme Patrick Senécal ou Kathy Reichs (Bones). J’ai néanmoins trouvé dommage qu’il n’y ai pas de bédéiste adulte.

Mon book Haul

Mon book haul du Salon du Livre de MontréalComme je vous l’ai dit, je me suis montrée raisonnable. Je n’ai finalement acheté « que » 9 romans de styles et d’auteurs d’horizons différents. C’est un peu le but d’un salon du livre. Sur ces 9 romans, 3 n’étaient pas prévus dont 1 en remplacement d’un livre du même auteur.

  • « La servante écarlate » de Margaret Atwood / Pavillons Poche (Robert Laffont)
  • « Cyanure » de Camilla Läckberg / Babel Noir (Actes Sud)
  • « Auprès de moi toujours » de Kazuo Ishiguro / Folio
  • « Miss Peregrine et les enfants particuliers » de Ransom Riggs/ Livre de Poche Jeunesse
  • « Ma mère avait raison » d’Alexandre Jardon / Grasset
  • « 5150, rue des Ormes » et « Aliss » de Patrick Senécal / ALIRE
  • « L’ensorceleuse de Pointe-Lévy » de Sébastien Chartrand / ALIRE

En résumé, nous avons passé une excellente journée au Salon du Livre de Montréal. Nous espérons revenir l’année prochaine pour en profiter encore plus.
Et vous, êtes-vous déjà allé dans un grand salon du livre ?

2 thoughts on “Salon du livre de Montréal: un plaisir en famille”

Laisser un commentaire