La Plume d’érable

Mute, le cow-boy sourd et muet

Mute est un roman fantastique noir.

Bonjour  à tous !

Jospeh Kochmann m’a proposé de lire Mute sur SimPlement.pro. Je le remercie de m’avoir fait confiance pour chroniquer les aventures de son petit cow-boy. Ce roman fantastique tirant sur l’horreur m’a tenue en haleine tout au long de ma lecture.

Mute

Mute est un roman fantastique noir.Auteur: Joseph Kochmann

Editeur: Editions Boz’Dodor

Nombre de pages: 385

Résumé de l’éditeur

Mute, cow-boy muet aux cheveux rouges et sans aucune mémoire, erre dans un désert brûlant peuplé de créatures mutantes affamées. Une nuit, il entend une voix étrange l’incitant à se rendre au Lycée Vile, vaste et mystérieux établissement gardé par de monstrueux robots guépards.
Au même moment, quatre adolescents : Antoine le curieux, Marianne la courageuse, Josie l’amoureuse et Jonathan l’immature, découvrent que leur proviseur torture et tue en secret des élèves…
Que se cache-t-il dans les profondeurs du Lycée ? Quel est le véritable but de ses occupants ? Et, surtout, qui est cet inquiétant être au corps blanc qui, depuis sa baignoire, observe l’horizon ?

Mon avis

Mute est un roman inclassable pour moi: fantastique tirant sur l’horreur mais aussi fantasque et déjanté. Cette ambivalence m’a suivie tout au long de ma lecture et je suis incapable de dire si j’ai adoré ou non.

La plume de Jospeh Kochmann est excellente, pleine de vie et d’humour noir mais quelque chose m’a dérangée. Il faut dire que la thématique se prête à l’inconfort. Mais, je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous divulguer l’intrigue. Elle est menée de main de maître par l’auteur et la fin m’a laissée pantoise. Jospeh Kochmann développe une réflexion philosophique intéressante sur le Bien et le Mal. Néanmoins, je ne suis pas du tout d’accord avec la fin du roman. Elle est trop dérangeante pour moi, trop pessimiste. Mais peut-être est-ce lié au fait que je viens d’avoir un bébé. Là encore, je ne peux pas vous en dire plus.

Les personnages ont tous une part d’ombre, certains sont même carrément pervers. Tous, sauf Mute qui est le rayon de soleil du récit. Ce cow-boy sourd et muet traverse le roman comme un héros malgré lui; on ne peut que s’y attacher. En contre-poids, le personnage d’Axel m’a profondément dégoûtée. Ce jeu de miroir se retrouve pour chaque personnage: Antoine vs Pierre, Marianne vs Josie, Mathieu vs Damien …etc. Cet équilibre entre les personnages enrichit le récit alors que l’on se demande sans cesse ce que Mute vient faire ici.

En résumé, Mute est un roman très bien écrit mais dont l’univers est un peu trop sombre pour moi. Les personnages sont complexes et charismatiques. Il ravira néanmoins les amateurs du genre.

 

Mettez votre grain de sel

%d blogueurs aiment cette page :