La Plume d’érable

Liberté je dessine ton visage

Liberté je dessine ton visage est un roman d'actualité prenant.

Bonjour à tous,

Je vais vous parler aujourd’hui d’un roman « coup de poing » Liberté je dessine ton visage d’Olivier Tarassot. Je serais totalement passé à côté si son auteur ne me l’avait pas proposé en SP. Un grand merci à lui !

Liberté je dessine ton visage

Liberté je dessine ton visage est un roman d'actualité prenant.Auteur: Olivier Tarassot

Editeur: auto-édition

Nombre de pages: 394

A lire absolument

Résumé de l’éditeur

Charlie est journaliste, en reportage au cœur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière.
Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l’État Islamique.
De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s’abîment et ricochent comme autant d’existences projetées dans le fracas d’un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.

Mon avis

Dans Liberté je dessine ton visage, Olivier Tarassot aborde un sujet d’actualité brûlant: la Syrie et DAESH. A travers le regard de plusieurs personnages dont le destin se croise, nous assistons à la capture puis l’évasion de Charlie, un journaliste indépendant. Pour ne pas gâcher votre lecture, cet avis est sans spoiler.

A la lecture de ce roman, j’ai pris un gros coup dans l’estomac tant l’histoire m’a prise aux tripes. Comment ne pas rester insensible au destin de ces personnages pris au piège de l’actualité ? Julie reste impuissante à Paris en attendant le retour de Charlie. Elle croise par hasard Lola, une jeune fille de 17 ans, qui revient de Raqqa après avoir été embrigadée par l’Etat Islamiste. Une amitié naît entre les deux femmes alors qu’en Syrie le destin les rapproche encore plus.

L’auteur décrit parfaitement les enjeux du conflit à travers le regard de Charlie, journaliste baroudeur qui croit avant tout en la liberté. Lola, de son côté bascule du côté obscur non pas par haine mais par compassion: elle quitte sa famille pour la Syrie dans l’espoir de venir en aide à la population civile tyrannisée par Bashar-Al-Assad. Le rythme soutenu de l’écriture tient le lecteur en haleine jusqu’au rebondissement final. Il est un peu prévisible certes mais cela ne gâche en rien le plaisir de la lecture. On ne peut s’empêcher de tourner les pages pour connaître le dénouement.

Je me suis attachée à Julie, cette femme médecin qui perd tout repère quand son amour est fait prisonnier. Et même si elle donne vie à une petite fille, cela ne sera pas suffisant pour la maintenir « vivante ». Julie représente l’émotion pure dans un monde où le double-jeu est de mise.

Avec un tel sujet, on pourrait s’attendre à un roman caricatural. Il n’en est rien, l’auteur a su faire en sorte de ne pas tomber dans le sensationnalisme et le cliché. Et si l’islamisme est au cœur de l’intrigue, l’islam n’est jamais montré du doigt. Faire la différence entre extrémisme et religion est nécessaire dans la conjoncture actuelle.

En résumé, Liberté je dessine ton visage est un roman sur l’actualité qui ne peut pas laisser indifférent. J’ai eu un énorme coup de foudre pour les personnages et pour le style de l’auteur, à la fois poétique et efficace. Pour ceux que l’actualité intéresse, je vous le recommande absolument !

1 thought on “Liberté je dessine ton visage

  1. Merci beaucoup pour votre ressenti de lecture, pour vos mots déposés ici-et-là.
    Je ne manquerai pas de partager la chronique et de vous recommander auprès de mes amis auteurs.
    Olivier Tarassot

Mettez votre grain de sel

%d blogueurs aiment cette page :