La Plume d’érable

SP: La voie du papillon, une concubine au pays des Aztèques

La voie du papillon est le deuxième tome d'une saga aztèque

Eric Costa m’a proposé de faire un SP pour le second tome de sa saga Aztèques, La voie du papillon. Je l’en remercie. La saga raconte l’histoire d’Ameyal, une jeune captive qui se retrouve dans un harem aztèque au 16ème siècle. La couleur de ses yeux, vert jade, vont lui ouvrir les portes du pouvoir.

La voie du papillon

Auteur: Eric Costa

Editeur: auto-édition

Nombre de pages: 350

Ma note: ♥♥♥

Résumé de l’éditeur

La voie du papillon est le deuxième tome d'une saga aztèqueTeotitlan, 1517,
L’école du harem ouvre ses portes.

Une jeune esclave cherche à y entrer, mais la loi le lui interdit. Sur sa route, alliances, rivalités et trahisons mortelles.
Deux clans s’affrontent. Une mentore à la sensualité torride, une favorite qui règne en reine, une rivale indomptable,
toutes ne vivent que pour le Maître.

La fille de l’aigle saura-t-elle prendre son envol ?

La Voie du Papillon, disponible sur Amazon le jeudi 18 janvier 2018

Mon avis

La première chose qui frappe à la lecture de La voie du papillon c’est l’énorme travail de recherche mené par Eric Costa. Il nous propose une description détaillée de la société aztèque et de sa mythologie. Ce foisonnement de détails intéressera les vrais amateurs de roman historique. Malheureusement, cela peut aussi parfois ralentir le rythme de l’intrigue.  C’est le cas pour les leçons de l’école du Harem. J’ai dû m’accrocher pour ne pas perdre le fil, ce qui est dommage.

Ameyal, l’héroïne est une jeune fille impulsive et imbue d’elle-même. Fille de chef, elle ne supporte pas de vivre comme une esclave dans le harem. Immature et naïve, elle se met dans des situations dangereuses pour elle et pour ses amies. Cependant, son évolution est perceptible tout au long du roman. Heureusement, elle trouve des alliées précieuse dans le harem: Macoa, une jeune concubine qui tombe sous son charme, et Eau vénérable, une prêtresse qui voit en elle une future femme d’influence.

Côté intrigue, on retrouve les complots d’alcôve: luttes intestines entre les épouses et les concubines, influence auprès du Maître etc. On pourrait se croire dans les palais de Louis XIV. J’ai beaucoup aimé cette ambiance feutrée où les femmes ont le pouvoir.

La voie du papillon se termine au moment où Ameyal passe l’épreuve qui fera d’elle une concubine. Un tome 3 est déjà annoncé par l’auteur. Je recommande cette saga aux amoureux de romans historiques et de la civilisation aztèque. Le tome de la saga, Harem est disponible sur Amazon.

Mettez votre grain de sel

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :