La Plume d’érable

La dernière âme-Damnation

La dernière âme-Damnation est un thriller ésotérique

Aujourd’hui je vous parle de La dernière âme-Damnation de Sandra Lehner. J’ai reçu ce thriller ésotérique dans ma box Once Upon a book. Il s’agit d’un roman édité grâce au financement des lecteurs sur la plate forme de Bookly éditions. Quand je suis allée voir sur les différents sites livresques, j’ai remarqué que ce roman n’avait obtenu que des bonnes notes. J’étais donc impatiente de commencer ma lecture. Malheureusement, j’ai été plus que déçue.

La dernière âme-Damnation

Auteure: Sandra Lehner

Editeur: Bookly éditions

Nombre de pages: 174

Ma note: ♥

Résumé de l’éditeur

La dernière âme-Damnation est un thriller ésotérique2066, un scientifique déclare être en mesure de réaliser la première transplantation encéphalique. En transposant le cerveau et l’âme de défunts dans les corps plus jeunes d’accidentés de la route, l’humanité franchirait un nouveau pas en direction de l’immortalité. Un pas de trop ?
A l’approche de la date de l’opération, de nombreux phénomènes naturels inhabituels sont constatés dans le monde entier : mort brutale de millions d’oiseaux, phénomènes astronomiques et météorologiques aussi violents qu’inexpliqués…
Un jeune garçon de 7 ans au comportement angoissé, prétend que le châtiment pour l’humanité sera terrible si l’expérience se déroule jusqu’à son terme : les enfants à venir pourraient bien naître sans âme.

Mon avis

En lisant le 4ème de couverture, j’étais emballée: j’aime les romans qui confrontent science et éthique. La dernière âme-Damnation me semblait tout à fait dans la veine des thrillers ésotériques que j’apprécie.

J’ai été amèrement déçue. Si le thème est bien trouvé, son traitement est beaucoup trop religieux pour moi. Le petit garçon dont il est question dans le résumé, Samuel, est en fait la réincarnation de Jésus. Cela donne le ton du reste. Les propos anti-avortement récurrents m’ont perturbés, surtout que je ne m’y attendais pas. Cette propagande n’est d’ailleurs pas nécessaire au récit. Je comprends tout à fait que le thème soit religieux mais de là à faire du prosélytisme tout au long du roman, non !
Les lecteurs athées ou d’une autre confession peuvent se sentir piégés à la lecture. J’aurais aimé que la 4ème de couverture me renseigne plus sur cet aspect du récit.

Côté écriture, la plume de l’auteure est efficace mais plutôt moyenne à mon goût. Le style est assez fade et naïf. Les personnages sont caricaturaux et sans grande consistance: un pédopsychiatre en rédemption, une famille italienne catholique, un savant possédé par le diable. Et là encore, ils respirent le catholicisme à plein nez. Je ne suis pas parvenue à m’attacher à eux. La seule chose que j’ai apprécié de La dernière âme-Damnation est sa fin. Elle est bien trouvée et tout à fait dans le ton du roman. Je ne vous la livre pas pour ne pas spoiler.

En résumé, ce roman m’a vraiment déçue par son côté catholique acharné. Je trouvais l’idée de départ vraiment intéressante. Mais j’ai eu l’impression de m’être fait piéger alors que l’affrontement science/éthique pouvait être bien mieux utilisé.

Mettez votre grain de sel

%d blogueurs aiment cette page :