La Plume d’érable

Les Contes Interdits: Blanche-Neige

Bonjour à tous, Les contes revisités sont à la mode. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Après L’âme de l’Enfer, je vous propose donc aujourd’hui Blanche-Neige de L.P Sicard dans la collections Les Contes Interdits chez AdA Editions. Il s’agit d’une collection regroupant des auteurs québécois qui revisitent les contes de notre enfance à la sauce horreur. Ne vous attendez donc pas à des princesses et princes charmants mais plutôt à des thèmes dérangeants, voire pervers. Pour adultes avertis seulement ! Blanche-Neige Auteur:

Fuki-no-tô, une histoire d’amour au féminin

Je vous l’ai déjà dit ici , je suis une amoureuse de l’écriture d’Aki Shimazaki. Cette semaine, je vais vous parler de son dernier roman publié aux éditions Actes Sud/ Leméac Fuki-no-tô. Fuki-no-tô, une histoire d’amour au féminin Dans ce quatrième tome du cycle « L’ombre du charbon », Aki Shimazaki nous entraîne nouvelle fois dans l’intimité d’un couple japonais et ses secrets. Fuki-no-tô raconte l’histoire d’ Atsuko, épouse de Mitsuo rencontré dans Azumi. Après la découverte de l’aventure de ce dernier

« La petite fille qui aimait Stephen King » pour l’amour d’une soeur

La petite fille qui aimait Stephen King, une plongée dans le monde de l’autisme Synopsis « La petite fille qui aimait Stephen King » est un roman de Claudine Dumont publié aux éditions XYZ en 2015. Il s’agit d’une plongée dans le monde de l’autisme. Celui d’Emilie, une jeune fille « différente » qui aime lire Stephen King, écouter de la musique, s’habiller chaque jour d’une couleur spécifique et entendre sa soeur Julie lui lire « Alice au Pays des Merveilles ». Mais tout va changer

Coup de foudre littéraire: Aki Shimazaki

Aki Shimazaki, une auteure de l’intime J’aime découvrir de nouveaux auteurs en me laissant guider par mon intuition. J’avais une heure à tuer avec un café, je voulais donc m’acheter un livre. En fouillant un peu,je suis tombée sur un format inhabituel : un peu plus haut qu’un livre de poche mais beaucoup plus étroit. Il s’agissait de romans de l’auteure japonaise Aki Shimazaki qui vit à Montréal. Le format m’a interpellée, je me suis donc laissée tenter par deux