Le Sang de l'Eden, livre 1: Engeance est un roman fantastico-ésotérique réussi
Auto-édition Chroniques Fantastique/ Fantasy Service Presse/ Partenariat

Le Sang de l’Eden, livre 1: Engeance

Lorsque Sabrina Lionat m’a proposé de lire son premier roman Le Sang de l’Eden, livre1: Engeance j’ai tout de suite accepté. Le résumé et la couverture m’ont charmée immédiatement. Je la remercie de m’avoir fait confiance pour cette chronique.

Le Sang de l’Eden, livre 1: Engeance

Le Sang de l'Eden, livre 1: Engeance est un roman fantastico-ésotérique réussiAuteure: Sabrina Lionat

Editeur: auto-édition

Nombre de pages: 443

A lire absolument

Résumé de l’éditeur

Tous les deux cents ans, un conflit sanglant né de l’obstination d’une déesse et d’un roi légendaire, oppose moines-sorciers et démons. L’équilibre des mondes est en péril, seul le sacrifice de l’engeance pourra les sauver.

Éva Brunel, jeune bibliothécaire pleinement satisfaite de son existence ordinaire, voit un jour sa vie basculer lorsque des murmures intempestifs s’insinuent dans son esprit. Ces voix vont l’entraîner au-delà de sa propre réalité, là où les enjeux sont célestes et les manigances, divines.

Voilà que désormais sa vie est en danger ! Faire face à sa destinée sera-t-il suffisant à Éva pour survivre à ce qui l’attend ?

Mon avis

Le Sang de l’Eden, livre 1: Engeance est un roman fantastico-ésotérique que j’ai dévoré de la 1ère à la dernière ligne. J’ai toujours aimé le mélange religion/fantastique/mythe, et Sabrina Lionat se tire merveilleusement de l’exercice qui est souvent périlleux. J’ai remarqué le gros travail recherche sur les textes bibliques et les différents mythes inhérents. Résultat l’intrigue est cohérente. L’auteure a su trouver la bonne dose de chaque élément pour qu’ils s’harmonisent parfaitement. Ainsi, démons, moines, anges et sorcières se battent pour avoir la main-mise sur Eva, la clé pour ouvrir la jarre de Bélial, un puissant démon.

Le rythme est fluide sans être trop rapide. L’auteure alterne avec finesse les scènes d’action et les scènes plus calmes. Même si j’ai trouvé qu’Eva accepte un peu trop rapidement le chamboulement de son univers. Cela reste néanmoins un détail mineur. Les personnages sont construits intelligemment. Ils possèdent tous un charisme et des motivations particuliers. J’avoue mon coup de coeur pour le personnage de Lucas, un être ténébreux en quête de rédemption. Je ne peux en dire trop pour ne pas gâcher l’intrigue, mais j’ai aimé l’approche de l’auteure à son sujet. La fin de ce tome augure de beaux développements à venir.

A ces côtés, Eva est une jeune fille courageuse et pleine de ressources. Bien qu’un peu naïve, elle parvient rapidement à prendre la mesure des enjeux qu’elle représente. Son sens de l’amitié et de la famille sont ces meilleurs atouts. J’ai hâte de voir comment sa relation avec Lucas va se développer ( car oui, il m’arrive d’avoir une âme de midinette parfois 🙂 ).

Pour résumé, cela faisait longtemps que je n’avais pas autant apprécié un roman de ce genre. L’intrigue est équilibrée, les personnages charismatiques. L’auteure a parfaitement dosé le mélange entre sources bibliques et mythes. Ce qui nous offre une vision revisitée originale de la guerre entre le roi Salomon et les démons. J’attends la suite avec grande impatience !

Vous aimerez aussi

4 Comments

  1. Je l’ai repéré aussi ce livre, il le tente bien et tu me conforte dans min choix ! Merci pour ton bel avis. Bonne fin de semaine à toi. Bises

    1. Heureuse de t’avoir conforté dans ton choix 🙂 tu verras, il est vraiment excellent !

  2. Sabrina Lionat says:

    Je passe également par ici.
    Encore merci pour cette chronique <3
    Je suis vraiment heureuse que vous ayez apprécié votre lecture !

    1. Merci de m’avoir fait découvrir votre univers 🙂

Mettez votre grain de sel

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.