"7 questions à ..." La planète livres

« 7 questions à Amélie B. »

Bonjour à tous,

En ce #jeudiautoedition, je vous présente de faire connaissance avec Amélie B., membre du Club des Indé et auteure de la trilogie Sans toi

"7 question à Amélie B."

 

Question 1 : Depuis quand écrivez-vous ?

R : C’est tout récent… J’ai eu un déclic en lisant « Elle et Lui » de Marc Lévy. Son personnage principal, Paul, était architecte. Lorsque sa meilleure amie tombe sur un manuscrit et l’envoie à des maisons d’éditions, sa vie change. Il devient un célèbre écrivain.

Je suis incapable d’expliquer ce qui s’est passé dans ma tête, mais j’ai eu envie d’écrire un livre, comme Paul. C’était il y a deux ans et demi, en Août 2015.

Jamais l’idée ne m’était venue avant…

 

Question 2 : Parlez-nous de vos écrits.

R : J’écris ce que j’aime lire : des histoires de vie prenantes, touchantes, qui tiennent en haleine tout en étant réalistes. Ce n’est pas parfait, je n’écris que depuis 2 ans, mais j’espère m’améliorer de jour en jour.

Dans le premier tome ma trilogie Sans Toi, nous découvrons Béa, une jeune fille un peu perdue, déçue par la vie, par son travail, par son compagnon. Dans le deuxième, c’est Marie, jeune psychologue enceinte de trois mois, qui nous entraîne dans son quotidien pas toujours facile. Elles vont toutes les deux être bouleversées, ébranlées par des épreuves qu’elles n’attendaient pas. Elles vont devoir se battre et faire face… La vie les réunira dans le troisième tome autour d’une histoire d’amitié évidente mais… qui réserve encore quelques surprises…

Cette trilogie terminée, j’ai pu me lancer dans un quatrième roman, que je suis actuellement en train de retravailler. L’univers change, le challenge est gros ! Mon désir d’améliorer mon écriture est de plus en plus fort, alors je relis, je corrige, je demande des avis, je relis, je corrige… C’est long, mais tellement plaisant !

Pour conclure, dans chacun de mes romans, j’essaie de réunir les ingrédients qui plaisent à mes lecteurs : de l’émotion, du voyage, du suspense, le tout avec une petite pointe de romance…

 

Question 3 : Pourquoi l’auto-édition ?

R : J’ai essayé les maisons d’éditions classiques avant de connaître l’autoédition. Je n’ai pas eu de retour. Et à force de fouiller sur le net, j’ai trouvé cette solution. Ma première volonté était de tenir mon roman entre mes mains. Je ne pensais ni le vendre, ni faire de la pub, ni qu’il plairait ! C’était juste un petit plaisir.

Finalement, j’ai vendu quelques exemplaires et trouvé quelques lecteurs (près d’un millier), je suis donc plus que satisfaite ! J’étais loin d’imaginer cela possible…

Le seul inconvénient de l’AE : on doit tout faire tout seul ! Écrire, corriger, faire la couverture, publier, marketer et communiquer ! Ce n’est pas toujours facile… Heureusement, je suis bien entourée !

Au final, c’est un second job super intéressant !

 

Question 4 : Le livre numérique, pour ou contre ? Et à quel prix ?

R : Totalement pour. C’est plus pratique et moins cher !

Pour moi, jusqu’à 5-6 euros est un prix correct pour un livre numérique. Ecrire un roman est un travail gigantesque qui mérite rémunération. Par contre, vu qu’il n’y a pas de frais d’impression, au-delà, je trouve ça trop cher (certaines maisons vendent leurs ebooks à 15 euros… je passe mon chemin).

 

Question 5 : L’auto-édition prend de l’ampleur. N’avez-vous pas peur que ce soit trop ?

R : Il faut laisser sa chance à tout le monde. C’est très très long d’écrire un livre… par contre, en quelques heures, il est lu. Je pense donc que chaque roman peut trouver ses lecteurs. C’est sûr qu’on est vite noyé dans la masse, que le travail de com’ est encore plus important, mais c’est le jeu. Sans ça, mes livres n’auraient pas été lus par autant de gens, je ne peux que me réjouir qu’un tel système soit en place.

 

Question 6 : Que lisez-vous en ce moment ?

R : Je découvre la charmante Amélie Antoine, et ensuite Claire Casti de Rocco ! Maintenant que je suis auto-éditée, je favorise les lectures de petits copains auteurs rencontrés sur les réseaux, et j’alterne avec ceux qui sont au top niveau !

 

Question 7 : Quelle est votre actualité ?

R : Je vais un peu me répéter mais je travaille activement sur mon prochain roman. Il s’intitule La fille aux cheveux roses et paraîtra avant l’été 2018. Une histoire d’amitié compliquée entre deux étudiantes totalement opposées, le tout dans un environnement propice aux anecdotes rigolotes.

Je corrige et peaufine mes formulations à l’aide de mes bêta-lectrices et, en parallèle, je planifie un peu ma com’. J’ai lancé aussi le brief pour la couverture, j’ai presque terminé mon résumé… bref, je ne m’ennuie pas !

J’ai également quelques projets avec Le Club des Indés, groupe d’auto-édités avec qui nous avons déjà sorti le recueil de nouvelles Gourmandises de Noël.

 

Merci pour cette interview, à bientôt !

Vous aimerez aussi

Mettez votre grain de sel

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.